Rencontre avec Barbara Pastre-Glatz

Rencontre avec Barbara Pastre-Glatz

Femme aux projets engagés et fondatrice d’une agence évènementielle à Montpellier, elle a aussi lancé il y a tout juste dix ans, une course contre le cancer du sein qui aura lieu cette année le 7 juin : la Montpellier Reine. Barbara aime les défis et mène une vie très rythmée entre ses nombreux projets et son rôle de mère.

On la rencontre à la boutique l’Aparté à Montpellier, elle se livre à nous avec sincérité, et bonne humeur. On s’inspire de son énergie et de ses engagements.

Parlez nous de vous…

Barbara : je suis mère de trois filles, j’habite à Montpellier depuis 20 ans. A côté de mon agence de production évènementielle Vu d’en face, j’ai également une association chaque année le jour de la fête des mères, et je suis rédactrice en chef d’un magazine pour enfants. 

Quel a été l’élément déclencheur dans la création de votre entreprise ?

Barbara : j’ai monté mon entreprise car à Montpellier il n’y a pas de travail. Après 5 ans de travail en événementiel à Paris, je pensais trouver facilement du travail sur Montpellier mais ce n’a pas été le cas, ici il y a peu d’industries par rapport à Marseille ou Toulouse.

Quelles leçons avez-vous tirées de votre expérience en tant qu’entrepreneuse ? 

Selon moi cela donne un sens à la vie, de la confiance en soi. Il faut être persévérant, avoir une telle liberté que je m’accroche dans les mois les plus difficiles. 

Comment voyez-vous les choses évoluer ?

Ce qu’il faudrait c’est que notre futur maire en 2020 fasse venir des entreprises, face à la démographie galopante. Nous avons besoin d’attractivité au niveau des entreprises. Aujourd’hui les agences de communication proposent des services complets et en tant que petite agence, nous devons faire face à la concurrence. Alors je créé mes propres événements, comme pour le magazine Nine, personne ne croyait à mon idée. Pourtant il y a un vrai manque de magazines pour enfants. Dès que l’on doit occuper nos enfants nous leur tendons un téléphone. Arrêtons d’inciter cette génération à oublier ses sens, ils ont besoin de découverte, de lecture, d’écrire, de travaux manuels.  

Nine est gratuit, comment trouvez-vous des financements ?

J’essaie de vendre de la publicité, ce qui est compliqué car même les annonceurs ne voient que par le digital. Les annonceurs qui me soutiennent partagent les mêmes valeurs que moi et ont compris le concept du magazine : redonner le goût de la lecture aux enfants et se détacher du digital.

Qu’est-ce qui vous a amené à créer la Montpellier Reine ?

J’ai toujours voulu mettre mes compétences au service d’une bonne oeuvre. Quand j’étais petite j’ai regardé une émission sur ces médecins qui partaient au bout du monde pour sauver des vies, et je me suis dit: « moi aussi quand je serai grande je ferai quelque chose pour les autres ». Pendant ma période de recherches, j’ai connu des femmes qui ont été touchées par le cancer et c’est devenu une évidence. J’habite à Montpellier, une ville où il y a les meilleurs cancérologues, c’était le bon endroit pour soutenir les femmes atteint du cancer, le jour symbolique de la fête des mères.  

Image: Guilhem Canal & Bénédicte Best

Vous êtes sur plusieurs fronts comment parvenez-vous à concilier travail et vie de famille ?

C’est assez facile pour moi, car j’ai la chance d’avoir des filles qui adorent l’école, et je n’ai pas à faire les devoirs de mes enfants. De plus j’emmène mes filles partout avec moi donc il faut m’accepter avec mes enfants. Je me souviens lorsque ma dernière fille avait 5 jours, je l’allaitais durant mon rendez-vous avec la maire de Montpellier de l’époque. De plus je travaille tôt le matin jusqu’à 16h et je passe ensuite du temps avec mes filles. 

Parlons audace…

Y-a-t’il une femme audacieuse que vous rêvez de rencontrer ?

Christiane Taubira que je trouve brillante, très éloquente, militante, courageuse et féminine, sans langue de bois.

Un projet audacieux que vous aimeriez accomplir ?

Les projets que j’ai en tête je les mûris longuement et quand je crois en un projet, personne ne pourra m’en dissuader.

Vous avez créé le festival Abracadabra, pouvez-vous nous en dire un peu plus ?

Il a lieu tous les ans au Domaine d’Ô. C’est une occasion pour les enfants de redécouvrir leurs 5 sens: apprendre à faire une cabane en bois, être dans la nature, faire des chasses au trésor, reconnaître les animaux, les insectes… certains enfants ne savent plus ce qu’est un hérisson ou un gendarme. Ils font aussi du sport. On organise des quizz, des ateliers créatifs, du jardinage… Le but est de leur apporter du bien-être, manger sainement et s’amuser autrement.

Questions mode…

Où privilégiez-vous votre shopping? Vous êtes plutôt friperie, boutique chic, petit créateurs ou grandes enseignes ?

J’aime acheter avant tout chez des petits créateurs, rarement dans des grandes enseignes, pour des basiques comme les jeans notamment. J’ai une boutique favorite Chuma, aux Arceaux. 

Un moment plus relaxant…

Une randonnée dans les Cévennes, j’adore me balader dans la nature, bien que je ne sois pas du tout sportive. J’ai un mode de vie d’épicurienne: je fume, je bois et je mange ! Je rêverais d’être une grande sportive mais j’ai la paresse (rires). 

Un film marquant que vous conseilleriez ?

Un film très triste qui m’a bouleversé Va, vis et devient.

Et un livre ?

C’est très dur de me demander ça car je lis entre 3 et 4 livres par semaine, je ne fais que ça ! Mais je dirai Dans les forêts de Sibérie de Sylvain Tesson. C’est un homme admirable et un grand voyageur. Il part pendant 6 mois au bord du lac Baïkal, pour s’isoler dans une minuscule cabane, où il vit seul, face à la nature et à lui-même. C’est un livre que je recommande à tout le monde, car son histoire donne du recul sur la vie, apprendre à bien avec soi-même, cela rendrait les gens plus heureux. 

La maison de production évènementielle de Barbara : Vue d’en face production, 10 Impasse des mimosas, 34090 Montpellier- https://www.vudenface.fr/

Ses événements:

– Festival Abracadabra 13 et 14 juin au Domaine d’Ô, 178 Rue de la Carrierasse, 34090 Montpellier. https://festivalabracadabra.com/

– Course La Montpellier Reine a du coeur, 7 juin 2020, Jardin du Peyrou 34090 Montpellier. Les inscriptions sont ouvertes https://www.montpellier-reine.org/

Entrer votre recherche et appuyer sur entrer

Translate »