La mode des années 50-60, une fascination…

La mode des années 50-60, une fascination…

1950 marque la fin de la guerre, mais c’est aussi le début d’un long parcours pour la libération des femmes à tous les niveaux.

Les femmes travaillant dans des usines, à la place de leurs maris partis sur les champs de bataille, se libèrent de leur “bleu de travail”. Elles veulent trouver une liberté dans leur mouvement, une liberté de penser, une liberté de se vêtir. Elles recherchent leur féminité et leur élégance.

Les année 50, c’est aussi l’âge d’or de la haute couture, et l’arrivée du prêt-à-porter.

Christian Dior bouscula l’univers de la mode alors marquée par la guerre : l’image de “la femme-soldat à la carrure de boxeur” ainsi remplacée par une silhouette plus féminine, glamour et chic. Ainsi, la “femme corolle” est née : la taille serrée, le ventre creusé, les hanches arrondies et sculptées par une guépière. Le jupon sous la jupe mi-mollet créant du volume, et les talons hauts renforcent cette élégance avec une coupe ultra-féminine.

La jupe n’a jamais été coupée aussi basse.

La femme Corolle de Christian Dior portant une veste cintrée blanche, une jupe corolle mi-mollet, un chapeau en paille et une paire de chaussures à talons

La Femme Corolle Dior ©association-willy-maywaldadagp-paris-2016

Christian Dior, sans le savoir, relança la haute couture française, en  inventant le “New Look” qui continue encore d’inspirer les créateurs.

Encouragée par ce succès, la Maison Chanel tente son retour, après avoir été fermée durant la guerre. Coco Chanel lança alors le fameux “petit tailleur” pour concurrencer la “femme corolle” de Dior.

Elle donne le ton à la mode avec un mot d’ordre : avoir des tenues élégantes et confortables.

Le glamour et l’élégance à la française s’imposent jusque dans les année 60, et encore plus, avec le développement d’Hollywood. Les actrices telles que Audrey Hepburn ou Marilyn Monroe, entre autres imposent leur style.

Ces années pour la mode, fascinent toujours autant, car c’est à ce moment là que les silhouettes des femmes sont “créées” (la “8”, “H”, “A”, ou “Y”). Il y avait un besoin fondamental pour les femmes d’être vues toute en élégance. Et ça les créateurs l’ont bien compris.

Cette époque inspire et inspirera Maison Mixmelô dans toutes ses collections tel un fil rouge. Pourquoi vous vous demanderez sûrement ?

Parce que la femme, poussée par son élégance, ose.

Parce que le corps de la femme et sa féminité n’ont jamais été autant mis en avant, à cette époque, comme un mouvement libérateur de la femme. A travers son habillement aussi, la femme ose s’exprimer. La jupe et la robe crayon allongent la silhouette, donnent une tenue, et une aisance dans l’attitude entière de la femme.

Faites le test, essayez ces coupes, avec des escarpins, vous verrez comme cela vous transformera la silhouette. Le pantalon 7/8 vous donnera la même allure.

C’est à travers cette époque, que Maison Mixmelô souhaite célébrer l’élégance des femmes du Monde, quelle que soit ses origines, sa couleur, sa taille, sa silhouette.

« Un rien, (…), peut rendre une femme élégante si elle a une certaine attitude, un rayonnement », Vanessa Bruno.

© Toutes les phtographies ont été récupérées sur Pinterest

Entrer votre recherche et appuyer sur entrer