Interview Croisé – La rencontre de deux jeunes femmes

Interview Croisé – La rencontre de deux jeunes femmes

Le projet Maison Mixmelô, a été construit grâce aux rencontres. C’est aussi la rencontre de deux jeunes femmes :

Fatimata Bailly – la porteuse de projet qui a eu envie de créer sa marque de mode tout en apportant sa pierre à l’édifice dans un contexte de “social fashion” qui doit évoluer.

Aurélie Ronfaut – une directrice de création aux compétences bien marquées.

C’est cette symbiose entre ces deux femmes qui a permis d’élever pierre par pierre et  jour après jour, la marque Maison Mixmelô.  A travers cette interview croisée, que nous allons confronter leurs visions.

La Petite Voix : Quelle est la cible principale ? Quel âge a t-elle ?

Fatimata

L’Ôdacieuse, comme j’aime la nommer, a de multiples visages. Elle n’a pas d’âge. Cosmopolite, voyageuse et ouverte au monde, elle aime le mélange qu’elle considère une grande richesse !

Elle prend soin d’elle et des autres, veille à son éthique, à ce qu’elle porte dans le respect de l’environnement. Elle place l’humain au cœur de ses actions et fait du bien autour d’elle.

Elle se moque des codes et des diktats que la société lui impose. Elle ose la couleur quelque soit la saison, elle bouscule les codes, elle affirme sa singularité et bannit l’uniformisation des tenues, qu’on nous impose.

L’Ôdacieuse s’affranchit des tendances de couleurs, de coupe, de vêtements et affirme son style, parce qu’elle assume son corps de femme et affiche sa féminité.

Elle s’affirme, s’assume, et s’amuse. C’est une femme et elle surprend par son Ôdace.

Aurélie  : 

Plutôt que de parler d’âge, j’aimerai plutôt évoquer une femme qui s’assume en tant que femme. Mère, épouse, amie, amante, libre, voyageuse, rêveuse peu importe finalement, ce sont des femmes ouvertes d’esprit, qui aiment la spontanéité sans se prendre la tête, qui aiment les couleurs, qui aiment oser, expérimenter et qui s’affirment tout simplement.

 

Quelles sont ses habitudes de consommation ?

Fatimata :

C’est la femme caméléon. Elle a plusieurs facettes. Elle achète régulièrement des produits de mode, à la recherche de pièces originales qui la rendent singulière.

Elle achète ses meubles, en chinant, ou  chez le designer qu’elle vient de découvrir

Elle ne cherche pas à ressembler aux autres et à faire comme les autres. Elle possède à la fois des marques « industrielles » pour des raisons de budget, mais combinent ses achats avec des marques de créateurs

Aurélie :

Elle tend vers de l’achat intelligent et se laisse aussi aller à de l’achat coup de coeur. Elle est responsable tout en étant spontanée. Elle est effectivement caméléon mais toujours avec le bon équilibre de féminité assumée. Elle est attentive, bienveillante et curieuse. Elle s’aime, et aime la vie tout simplement. Tout ça lui dicte sa manière de consommer.

Pourquoi achèterait-elle des produits Maison Mixmelô ?

Fatimata

Parce que la démarche est sincère, les modèles originaux et élégants.

Parce que c’est une marque responsable, en totale transparence avec ses acheteuses,

Parce que la marque s’adresse à celles qui ne souhaitent plus s’habiller comme la masse, ou qui souhaitent se procurer une pièce différente de sa garde robe.

Parce que c’est une marque engagée. pour faire du bien aux autres plus démunies.

Aurélie :

Parce qu’elle est joyeuse, drôle, spontanée, curieuse, rigolote, féminine. Parce qu’elle se retrouve dans une marque qui a démarré de 0 juste parce que sa fondatrice a cru en son rêve le plus profond. Parce que Maison Mixmelô promet à ses consomm’actrices d’être juste, sincère, transparente et à l’écoute. Parce que Fatimata nous propose une vision singulière et nous permet à notre tour de l’être.

Top san rouge, jupe Bamako bleu, chemisier Kati blanc, pantalon Kita miel, veste Boni rouge, jupe Gao Carbone Maison Mixmelô

Parlez-nous de cet engagement qui vous tient tant à cœur

Fatimata :

Je viens d’un pays où la femme peine à trouver sa place dans la société. L’éducation est la base de l’émancipation et de l’intégration sociale qui permettra à ces filles, jeunes femmes, mères et épouses de s’assumer et de prendre sa place.

Or au Mali, comme dans de nombreux autres pays, l’éducation des petites filles est à la traîne : lorsque les revenus sont modestes, on choisit plutôt d’instruire les petits garçons, car plus tard c’est lui qui tiendra de sa famille, il faut donc lui assurer un avenir.

Alors que la petite fille, deviendra une épouse et une mère qui s’occupera de son mari et de ses enfants. Parfois sa scolarité est arrêtée parce qu’elle a été promise à un mari. Il est malheureux de voir cette situation en 2018 ! Arrivée en âge adulte, ces jeunes femmes sont touchées par le chômage. Elles n’ont aucune indépendance financière.

Aussi j’ai décidé de m’engager pour la formation de ces jeunes femmes, autour des métiers du textile au travers d’une association / coopérative soutenue par Maison Mixmelô.

La mission consistera, de la formation, de donner à ces femmes l’opportunité de travailler pour elles, et d’avoir une autonomie financière.

Le  textile, parce que le Mali fait partie des premiers producteurs de cotons en Afrique, et que 90% de ce coton est exporté pour manque d’industrie de transformation.

Au Mali, on dispose de techniques de teinture naturelle, de tissage, de broderie qu’on abandonne peu à peu. Il faut valoriser ce savoir-faire et lui donner une valeur ajoutée.

C’est un long travail pour moi, que j’ai entamé il y a plusieurs mois afin de trouver les partenaires qui m’accompagneront. En attendant, pour chaque article vendu, 2 euros sont mis de côté dans une cagnotte, et qui servira à accompagner les premiers débuts de ce projet.

Vous avez promis de la transparence avec vos “consomm’actrices”. En quoi cela consisterait-elle exactement ?

Fatimata

Il s’agit d’indiquer exactement aux acheteuses, comment l’idée est venue de créer ce projet.

Qui crée les modèles ? C’est une collaboration avec Aurélie, qui aboutit à une série de looks que nous aimons. Les looks me correspondent bien.

D’où proviennent les principaux tissus ? Hollande, pour le wax, à Lyon et en Italie

Pourquoi va-t-on chercher les tissus à l’étranger ? Parce que le tissu principalement utilisé, le wax, n’est pas fabriqué en France. Parce qu’en Italie j’ai trouvé un partenaire qui travaille avec de jeunes créateurs et fournit les fins de stocks industriels du textile.

Où sont confectionnées les modèles ? A porto, dans un atelier familial

Quels sont les coûts de production et de fonctionnement ? Il y a d’ailleurs une belle illustration qui montre exactement comment se décomposent nos prix

Quels sont les différents acteurs du projet ? Je travaille en équipe avec des gens compétents dans leurs domaines et qui sont aussi des entrepreneurs.

Pourquoi je souhaite produire des collections en petite quantité ? Parce que nous avons le droit de ne pas porter a même chose que les autres. La petite série garantit la quasi exclusivité de nos pièces, ce qui convient très bien à nos Ôdacieuses, qui cherche à avoir une garde-robe singulière.

etc..

Autant de questions que je me pose souvent, et qui me semblent importantes d’évoquer avec mes futures acheteuses. Je me dois d’être honnête avec elles si je veux créer de la proximité et de la confiance. Je bouscule certainement certaines habitudes, mais je souhaite leur proposer une autre expérience d’achat.

 

Aurélie, en tant que directrice de création, vous accompagnez Fatimata depuis le début du projet, quelle est votre vision des futures “consomm’actrices” de Maison Mixmelô ?

Aurélie :

Je suis attachée au mot « consomm’actrices » car c’est pour moi un point essentiel qui se joue dans notre société actuelle à travers différentes thématiques de la vie dont la mode en fait partie. La cliente consomm’actrice a le pouvoir. Celui de choisir et c’est primordial. Chaque choix est un vote, un moyen d’expression pour dire “j’adhère”, “je soutien”, “je vous suis” etc. Et ce que j’apprécie avec Fatimata et sa marque Maison Mixmelô c’est cette volonté à ce que chaque choix soit le plus juste possible.

Qu’incarne pour vous, la femme Maison Mixmelô ?

Aurélie :

L’élégance qui dépasse le «simple» sujet vestimentaire, elle incarne une attitude, un port de tête, une démarche, un bon maintien ou encore un regard.

La Femme Mixmelô est donc un ensemble, bien résumé par la créatrice Vanessa Bruno « un rien (…) peut rendre une femme élégante si elle a une certaine attitude, et un rayonnement ».

Elle représente la féminité par excellence sans être superficielle mais surtout elle marie les couleurs avec subtilité et joue des motifs avec espièglerie. Elle est sérieuse et drôle à la fois. Elle est ouverte et curieuse, elle est multiculturelle, inspirée et inspirante. Elle jongle entre ses différentes vies. Elle mixe, mélange, expérimenté.

Avez-vous déjà parlé d’une deuxième collection?

Aurélie : Bien sûr ! Mais chaque chose en son temps. Au final la première collection a été lancée en décembre dernier.

Habituellement les marques traditionnelles anticipent et préparent les collections plusieurs mois ou années à l’avance. Avec Fatimata nous avons opté pour une autre stratégie liée au quantité produite à la base ou aux choix des fournisseurs textile. Ainsi, plutôt que de parler de collection, nous pourrions parler de série. Nous avons donc prévue une seconde série pour cet été. Une série pleine de couleur qui va permettre à la marque de s’affirmer elle aussi. Cela va permettre également de tirer des premières conclusions pour réadapter certains modèles ou certains partis-pris du début.

Ce que j’apprécie aussi dans le tempérament de Fatimata, c’est cette envie d’expérimenter et de réajuster. Je dis souvent que tant que l’on essaie pas, on ne sait pas. Alors je peux juste conclure que je crois énormément en cette jeune marque qui sera construire des piliers forts.

Fatimata : La grande nouveauté pour cette nouvelle série, nous avons fait appel à nos Ôdacieuses pour les impliquer directement dans la création. Une belle co-création qui va bientôt être lancée. Oui, chez Maison Mixmelô, on ne suit pas dut tout les sorties « normales » des collections !

Entrer votre recherche et appuyer sur entrer